Le principe de l’iceberg

Une amie me raconta récemment qu’elle ne comprenait pas pourquoi elle n’avait pas obtenu le poste pour lequel elle avait postulée. Après 2 entrevues et la passation de certains tests, elle reçut un courriel de refus. Elle rappela la recruteur afin d’en savoir plus, mais les raisons sont demeurées vagues et n’ont pas satisfaites mon amie.

Je la comprends. Mais je comprends aussi la recruteur.

D’abord, sachez que c’est très rarement un choix facile, la sélection de personnel. En tant que chercheur d’emploi, vous consultez un descriptif, une offre et appliquez dessus en évaluant si oui ou non vous seriez capable d’effectuer le poste. La réalité, c’est qu’il n’y a pas deux postes pareils en entreprise. Pas deux emplois ayant les mêmes besoins en termes de compétences, connaissances, ni le même contexte, la même équipe, le même style de supervision, la même culture et etc. Un gros  »etc. ». Parce que au-delà de la description de l’emploi, il y a un paquet de facteurs que vous ne connaissez pas qui sont reliés au poste, et qui influence une décision d’embauche.

Certes, je le répète, il faut sélectionner les gens selon des critères objectifs pour s’assurer d’un processus légal et éthique. Mais une fois que le niveau minimal des critères est atteint, ce sont une panoplie d’autres critères qui entrent en ligne de compte pour prendre la décision.

Je pourrais vous écrire 1464831864 exemples. Chaque personne est différente, et chaque organisation l’est tout autant.

Le but ultime en sélection de personnel est de sélectionner la bonne personne pour le bon poste. Faire en sorte que la personne soit heureuse dans son travail et performante. Une personne qui a à la fois les compétences et connaissances nécessaires pour faire le travail, mais qui  »fit » aussi avec la culture de l’entreprise. Qui sera motivée par la vision et le style de leadership de son supérieur. Qui composera bien avec le rythme de travail de l’entreprise. Qui sera confortable avec les avantages pécuniers qu’offre le poste. Etc. Etc. Etc.

Tous ces facteurs n’apparaissent pas dans les offres d’emplois.

Et tous ces facteurs influencent nos décisions d’embauche.

Enfin, en tant que recruteur, on ne peut pas tout vous dire quant aux raisons de votre refus. Pour toutes sortes de raisons. C’est frustrant, je comprends, mais essayez aussi de comprendre que nous devons respecter un niveau de confidentialité quant aux autres candidatures reçues et parfois, face à certains particularités de l’entreprise.

La bonne nouvelle, est qu’il y a une belle tendance émergente dans ce domaine. De plus en plus, les entreprises véhiculent ces facteurs  »autres » qui caractérisent leur entreprise. Ces dernières veulent se  »vendre » et favorisent l’attraction de candidats qui correspondent à ce qui est souvent, la pointe cachée de l’iceberg. On y parle de valeurs, de climat de travail, de possibilités de développement, de culture etc.

En recherche d’emploi tentez de vous informer de ces facteurs. Sélectionnez des entreprises qui correspondent à vos valeurs, vos intérêts, qui offre des avantages et des possibilités qui vous rendrons heureux et performant au travail. Ce n’est pas toujours facile, mais essayez. Vous n’en serez que plus heureux 🙂

Pour plus d’informations sur les valeurs professionnelles, j’ai écrit un article à ce sujet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s